Open Nav

Lieu historique

[performance] [réalisation d'objets] [2015]
projet de Jennifer Lacey, avec Alix Eynaudi et Zeena Parkins
.
.

Invitée par le Mona Bismarck American Center, Jennifer Lacey s’est d’abord intéressée aux caractéristiques du lieu lui-même : son histoire, ses usages, sa décoration et tous les menus détails qui perturbent ou fragmentent l’appréhension d’un espace.
Utilisant les salons de cet hôtel particulier comme support, elle a conçu une performance ludique, procédant par contamination perceptive et interventions discrètes – dans un va-et-vient entre présence physique, retrait et attention périphérique. Au gré de sa déambulation, accompagnée de la chorégraphe Alix Eynaudi et de la musicienne Zeena Parkins, son corps se fait décalage sensible, danse furtive ou index annotant l’espace, invitant le public à suivre cette dérive sensuelle et insolite.
Ensemble, elles créent des figures inattendues, des conglomérats d’images et de sons – usant de l’imitation et du camouflage pour disséminer des signes et faire apparaître la plasticité de l’espace. De ce Lieu Historique revisité émerge un territoire fluctuant, façonné par les corps qui l’investissent et le recomposent.

Installée en France depuis 2000, la chorégraphe américaine Jennifer Lacey trace un sillon singulier aux marges de la danse, de la performance et de l’investigation critique, au fil de nombreuses collaborations – notamment avec la scénographe Nadia Lauro avec laquelle elle a signé Chateaux of France ou plus récemment Les Assistantes. Elle se consacre désormais à des formes transversales – pièces courtes ou éphémères réfléchissant leur contexte ; des enquêtes performatives in situ, qui repensent la place du corps dans des environnements hétérogènes.


Chorégraphie, Jennifer Lacey
Performers, Jennifer Lacey, Alix Eynaudi, Zeena Parkins et Cécile Tonizzo
Compositrice et harpiste, Zeena Parkins
Conceptions des objets, Cécile Tonizzo

Dans le cadre du Festival d’Automne, Paris
Performance au Mona Bismarck American Center (Paris), les 11 et 12 décembre 2015

© Laurent Philippe